Forum du MITSUBISHI ASX / PEUGEOT 4008 / CITROEN C4 AIRCROSS Index du Forum Forum du MITSUBISHI ASX / PEUGEOT 4008 / CITROEN C4 AIRCROSS
forum regroupant les infos sur les nouveaux SUV issus du Mitsubishi ASX , le peugeot 4008 et le citroen C4 aircross
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Test: Mitsubishi ASX 160 DI-D / L'appelation 160 ne veut pas dire 160 cvs ..............

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du MITSUBISHI ASX / PEUGEOT 4008 / CITROEN C4 AIRCROSS Index du Forum >>> ASX II relifté 2012 / 2013 / 2014 / Relifté 2016 >>> ASX relifté 2012/2013 >>> Les essais
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gegedelyon
Fondateur / Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2010
Messages: 1 438
Localisation: Entre 66 dès Avril et 69 en hiver
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre
ASX ou autre vh: AUDI Q 5 TDI 177 cvs QUATTRO
finition: Ambition luxe + By xénon / Feux de jour / Leds arrière / Toit panoramique ouvrant / MMI Audi navig
2 ou 4 wd: 4 wd
motorisation :: 2.0 TDI 177 cvs S.TRONIC 7 FAP + Adblue ( DSG 7 chez VW ) Ma 2 ème j'avais la même sur mon cabrio vw coccinelle / TOP
Achat concess: oui
Occasion: SUV de démo concess 6500 kms au départ
pneus hiver: En réfléchitude saison 2015/2016 / Regarde des 4 saisons

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2016 - 09:21    Sujet du message: Test: Mitsubishi ASX 160 DI-D / L'appelation 160 ne veut pas dire 160 cvs .............. Répondre en citant

Entrada nueva en Pistonudos
Prueba: Mitsubishi ASX 160 DI-Dby Javier Costas

A veces un coche tiene que destacar por en el conjunto, el todo, pero no sobresalir en ningún aspecto concreto. Creo que es el caso del Mitsubishi ASX, uno de los enésimos coches del segmento C que se han quedado entre el mundo de los turismos y el de los SUV, o crossover si os gusta más. La versión analizada es lo más promedio, motor diésel de 112 CV, tracción delantera, cambio manual, pero muy equipado.
Probablemente alguien pensará que se trata de un cepo, coche pesado y con ese motor no puede andar. Con un peso en orden de marcha de 1.380 kg no es el más ligero del barrio, pero tampoco es una morsa. Respecto a su equivalente de gasolina, el 160 MPI, son 95 kg más. Las prestaciones anunciadas son más que correctas, 0-100 km/h en 11,2 segundos, y una punta de 182 km/h. El que quiera más brío tendrá que ir a por el 220 DI-D, que viene por narices con tracción total, cambio automático, y equipamiento a tope (Kaiteki).
En ASX no destaca por sus prestaciones, ni su espacio interior, ni la calidad de sus acabados, ni es muy caro ni muy barato, ni mal o muy bien equipado... Es un sano término medio en cualquier sentido. Dentro del competido segmento en el que está, se ha posicionado realmente bien, y es de lejos el coche que Mitsubishi vende mejor en nuestro país. Se vendieron 6.282 ASX el año pasado, lo que supuso un 53% más respecto a 2014, un crecimiento importante.
[section label="Diseño" anchor="Diseño"]


Diseño
Ahora mismo el ASX cuenta con unos leves retoques estéticos respecto al modelo que se empezó a vender en 2010, y se pueden confundir con relativa facilidad. La parrilla frontal es menos imponente y deja mostrar menos ese tipo de diseño tipo "jet-fighter" (lo llamaban así), es como más refinado, también hay menos plástico negro a la vista. Las luces diurnas de LED tienen forma de hebilla, reemplazaron en 2014 a una moldura cromada, y rodean a las luces antiniebla. En este modelo, el Kaiteki, las luces de cruce son de xenón, aunque las largas siguen siendo halógenas.
Citation:
Tiene dos primos franceses, el Citroën C4 Aircross y el Peugeot 4008

Las llantas de 18 pulgadas fueron una novedad del año pasado para los modelos medios y altos, así como la protección de plástico negro que realza los pasos de rueda con más intensidad. La unidad de pruebas calza unos Bridgestone Dueler H/P Sport en dimensiones 225/45 R18, que evidentemente son para uso sobre asfalto. Existe una versión de tracción total con este motor, pero con un equipamiento menos abundante, el Motion, por 2.200 euros más que su equivalente 2WD, y sale a 200 euros menos que el Kaiteki probado.
Cuenta con una altura al suelo más que suficiente, 180 mm, teniendo en cuenta el coche del que estamos hablando, un turismo elevado. Tiene un ángulo de ataque de 20 grados, uno vental de 19 grados, y uno de salida de 32 grados. Ni es un todoterreno, ni lo pretende ser, pero tiene cierta facilidad para circular fuera de caminos asfaltados. A diferencia de otras ocasiones, no lo he probado en esas circunstancias, lo conduje como cualquier SUV urbano, y no se manchó de barro en ningún momento. Está equipado con un techo solar panorámico, y camufla las barras de techo portaequipajes al ir todo en negro.
[section label="Habitáculo" anchor="Habitáculo"]

Habitáculo
Quien se compra un coche de estos es porque busca más espacio que en un compacto, pero en el ASX no va a notar enormes diferencias, más allá de la postura de conducción un poco más elevada. No creo que sea mucho más grande por dentro que un Lancer, aunque personas altas pueden ir holgadas en el coche, si son máximo cuatro. El quinto pasajero no dispone de mucha anchura para sentarse, aunque la plaza es utilizable por mullido pese a que es abatible. El reposacabezas queda justo para quien supera los 1,7 metros de altura, y el túnel central es un poco elevado.
Citation:
Apenas ha cambiado: volante y consola central; lo demás es prácticamente igual

El habitáculo del ASX está bien construido en general, aunque en la unidad de pruebas escuché algunos ruiditos que parecen provenir del tablero de instrumentos, pueden ser un detalle de la unidad probada. Por lo demás, no se observan más grillos, y cuando el equipo de música con altavoces Rockford Fosgate libera los vatios, no vibran los paneles de las puertas de forma molesta, solo de forma comprensible. Por cierto, el equipo de música es la repera (710 vatios y nueve altavoces), se comprende mirando las fotos del maletero, con un enorme cajón de graves.
Casi todos los plásticos están duros como piedras, salvo algunos levemente acolchados que se encuentran en la parte superior y cruzan de lado a lado el salpicadero. La verdad, faltan algunos detalles de calidad, como fondos de goma en los portaobjetos, o tapizado en la guantera o el cofre central. De hecho, en el cofre central, cuando lo abrimos, veremos tornillos a la vista. En esa zona se encuentra una toma de corriente y un conector USB. Si se cierra la tapa, puede salir el cable sin problemas para cargar un teléfono móvil fuera de dicho espacio. La guantera tiene apertura retardada, refrigeración, hueco para bolígrafo, y capacidad suficiente.


Sigamos, hay más detalles que desmerecen un poco el conjunto. Del retrovisor central sale un cable de alimentación, que bien se podría haber disimulado un poco mejor. A la izquierda del tablero de instrumentos hay un botón que pone "INFO", que alterna las funciones del ordenador de a bordo. Obliga a quitar una mano del volante, menos mal que no está en el centro del tablero. El hueco que ocuparía el selector de tracción total, cerca del cambio, es inútil, solo se me ocurre dejar ahí una o dos monedas.
Citation:
Cerca de los enganches del cinturón están los botones para la calefacción de los asientos, poco visibles

El climatizador automático, de una sola zona, no tiene una triste pantalla, como en coches del segmento A o B. Si nos fijamos en los asientos delanteros, puede parecer que les falta sujección lateral. Y así es, en las curvas sujetan poco, y siendo de cuero y con ajuste eléctrico he echado de menos el refuerzo lumbar. Las puertas delanteras tienen unos huecos un poco justos, y en las traseras directamente no hay. Solo los revisteros tras los asientos delanteros pueden albergar objetos atrás.
Al tener techo solar, carece de iluminación en la parte trasera del coche, que se compensa parcialmente con la iluminación LED que rodea el contorno del techo, que no es practicable. Tampoco me convence que el pedal del acelerador quede un poco saliente, quedaría mejor uno de tabla. Es una pena, porque el reposapie izquierdo es enorme, casi se podría conducir con zapatos de payaso. En justicia hay que decir que el puesto del conductor permite muchas regulaciones entre volante, asientos y altura de cinturones, no van a ser todo pegas.

Las principales fuentes de ruido son los neumáticos y el aire, el motor no es molesto hasta que se va por encima de velocidades legales, es decir, pasando de 3.000 RPM en una marcha larga. En general está muy bien aislado, no es el típico diésel molesto, aunque tiene cierto margen de mejora. El tema del ruido es relativo, el equipo de música puede silenciarlo todo, solo hay que escoger unos buenos niggas que hagan trabajar a esos altavoces.
Por cierto, ya que hablo del equipo de música, es un doble DIN con pantalla táctil plegable de 7", que descubre un lector de tarjetas SD y un lector de discos ópticos CD. El funcionamiento es simple, lástima que sea un poco lento reaccionando y que tenga una interfaz tirando a anticuada. A este modelo no han llegado soluciones avanzadas de conectividad, se ha quedado anclado en el año que se empezó a vender, 2010. Al seleccionar la marcha atrás, veremos la imagen de la cámara trasera.
Finalizamos esta parte con el maletero. No es para tirar cohetes, cuenta con 416 litros, por encima de un compacto del segmento C, pero no tiene más espacio que una buena berlina. Por cierto, el Lancer sedán tenía solo 16 litros menos de maletero. Si retiramos la bandeja inferior, encontraremos un poco más de espacio y las herramientas para reparar un pinchazo, porque no tiene rueda de repuesto. Cuenta con un gancho a la izquiera e iluminación, aunque no hace mucho.

[section label="Técnica" anchor="Técnica"]

Técnica
El ASX está basado en la misma plataforma que Outlander y Lancer. El motor de esta versión, 160 DI-D, es el sustituto del anterior 180 DI-D. En vez de utilizar un motor de origen Mitsubishi, es de origen PSA, con una reducción de cilindrada y solo un par de CV menos: 114 en total. Hasta que no eché un vistazo a la ficha técnica estaba convencido de estar conduciendo un 1.8, tira bien y está correctamente aislado. Será que he conducido pocos 1.6 HDi en los últimos 12 años...
Entrega un par máximo de 270 Nm a 1.750 RPM. El cambio manual es de seis relaciones, con un tacto mecánico y recorridos muy marcados en los pasillos. A los que les gusta, como a un servidor, manejar una palanca con un tacto así, le va a encantar. En un Hyundai Tucson o un Nissan Qashqai se va a notar más aislamiento moviendo la palanca. El sistema Stop&Start funciona más a menudo que en varios de sus rivales, incluso en frío, aunque le falta suavidad al parar y arrancar el motor.
El cambio de motor se hizo para cumplir la normativa Euro 6. Homologa un consumo de 4,6 l/100 km, un pelín más que el 180 DI-D, pero sigue exento de impuesto de matriculación. En sexta velocidad a 120 km/h se rueda a unas 2.500 RPM, un régimen un poco alto, pero tiene la ventaja de que el motor genera más calor así, y a largo plazo debería dar menos problemas de sistemas anticontaminación. Con este motor no puede optar a cambio automático.
[section label="Conducción" anchor="Conducción"]


Conducción
Con 114 CV vamos a ir sobrados en la práctica totalidad de carreteras de España, incluso un poco por encima de los límites legales de velocidad. Más allá no se le pueden pedir peras al olmo. Para el tipo de coche que es, no he echado de menos potencia, el chasis no pide a gritos un propulsor más voluntarioso. Por encima tiene un 2.3 de 150 CV (220 DI-D), lástima que esté planteado como un tope de gama con una única versión que tiene un sobreprecio de más de 5.000 euros por la tracción total y el cambio automático.
En el papel, el motor 1.6 turbodiésel de origen PSA es más lento que el 1.8 de origen Mitsubishi, algo comprensible por la reducción de cilindrada. Para la aplastante mayoría de la población anda lo que tiene que andar, y en una medición casera de 80 a 120 km/h en cuarta rascó los 9 segundos, que no está nada mal, casi como un compacto. No noté que fuese muy pesado por ir con rodillos de 18 pulgadas.
Citation:
Si hacemos kilómetros, mejor, pide revisión cada 20.000 km o un año

Por otro lado, tiene un consumo bastante contenido para su tamaño y peso. Se pueden conseguir parciales de 4-5 l/100 km sin apenas dificultad, en el total de la prueba se quedó en 5,5 l/100 km, a una media de 61 km/h. Se pueden hacer 1.100 kilómetros por depósito, teniendo en cuenta que caben 60 litros. A los que les guste repostar una o dos veces al mes, en ese sentido, no defrauda. De todas formas el Outlander de 150 CV no gasta mucho más, se conforma con 6,5 l/100 km.


No es fácil salir derrapando del eje delantero, el motor no tiene tanta fuerza, y en el Outlander eso sí se nota más, son 110 Nm más de par. La entrega de fuerza es relativamente suave, pero si aceleramos fuerte desde bajas revoluciones notaremos que empuja mucho en la parte baja del tacómetro, pero que se desinfla rápidamente arriba. Sin novedad en el frente en este sentido. Las marchas no son excesivamente largas ni el motor va sufriendo.
La suspensión, totalmente independiente, tiene un ajuste razonable entre confort y eficacia, recibió algunos retoques con el restyling. Se nota un poco más pesado que un compacto, pero no es el típico SUV que no apetece conducir en zona de curvas. Solo le falta un punto de agilidad en cambios de apoyo, y una dirección un poco más precisa y directa. Si queremos apurar la velocidad en las curvas, tenderá a subvirar, y si somos bruscos, recibiremos correcciones bruscas del control de estabilidad. Permite alguna alegría de vez en cuando, si bien no es un objetivo primario de diseño.
Citation:
Carece de cualquier asistencia para salir del asfalto más allá del control de tracción

A estas alturas se echan de menos algunas asistencias a la conducción, como aviso de abandono involuntario de carril o un detector de fatiga, cosas que están más que inventadas ya. Por contra, quien quiera conducir en un sentido más purista, no hace falta buscar mucho más. También me dejó muy satisfecho conduciendo de noche, los faros de xenón iluminan realmente bien, aunque una matriz de LED con cámara frontal lo haría mejor.
[section label="Conclusiones" anchor="Conclusiones"]

Conclusiones
En definitiva, estamos ante un coche "redondo", que cumple con lo que se espera en el segmento, sin estridencias. Pese a no ser nada amigo de este tipo de coches, me ha pasado como con el CX-5, se me hizo más llevadera la semana de prueba porque está más orientado a conducirlo para quien sabe apreciar eso. Obviamente me gustaría más como sedán, y con la carrocería del Lancer, pero el mercado pide lo que pide.
No hay que culpar en exceso al importador de traer una  gama tan cerrada, se adecúa a lo que pide la gente: casi todos con tracción delantera y diésel. El gasolina de 115 CV es una opción para quien se mueva poco, o no quiera saber nada de petroleros. Al ser un atmosférico habrá que jugar con el cambio a menudo, el que quiera fuerza con menos cambios tendrá que mirar diésel sí o sí.
Sin haber conducido el 180 DI-D con el motor anterior, no puedo decir que el motor 1.6 empeore o mejore la situación, pero sí creo que es un sustituto muy razonable. Es lógico que se aprovechen las sinergias con PSA, ya que desde la misma fábrica salen los C4 Aircross y 4008, que, por cierto, no son tan fáciles de ver por ahí. La gente está prefiriendo el original. La marca ofrece cinco años de garantía sin pagar más, o 100.000 km, lo que antes ocurra.




Javier Costas | junio 9, 2016 a




nouvelle entrée dans Pistonudos




Test: Mitsubishi ASX 160 DI-D
par Javier Costas


Parfois, une voiture doit se tenir pour l'ensemble, l'ensemble, mais pas exceller dans un aspect particulier.
 Je pense qu'il est le cas de la Mitsubishi ASX, l'une des voitures Nième segment de C qui sont restés entre le monde des voitures de tourisme et SUV ou croisement si vous aimez plus. 


La version analysée est, le moteur le plus en moyenne 112 ch diesel, traction avant, transmission manuelle, mais très équipée.


Probablement quelqu'un pense que cela est un piège, voiture lourde et le moteur ne peut pas marcher. Avec un poids en ordre de 1380 kg en cours d'exécution, il est pas le plus léger dans le quartier, mais il est un morse. En ce qui concerne son équivalent à essence, 160 MPI, sont 95 kg. 
Les niveaux de performance sont plus que suffisantes, 0-100 km / h en 11,2 secondes et un pic de 182 km / h. 
Celui qui veut plus de brio doivent aller pour la 220 DI-D, qui vient d'entraînement de la roue avant, transmission automatique et l'équipement pour arrêter (KAITEKI).


ASX pas noté pour leurs avantages ou leur espace intérieur, ni la qualité de ses finitions, ou est très cher ou pas cher, ou mauvais ou très bien équipé ... 
Il est une bonne moyenne dans les deux sens. 
Dans le segment concurrentiel dans lequel il est, il a positionné vraiment bien, et est de loin la meilleure voiture de vente Mitsubishi dans notre pays. ASX 6282 ont été vendus l'année dernière, ce qui représente une augmentation de 53% par rapport à 2014, une croissance significative.


[Section label = "Design" anchor = "Design"]




conception


En ce moment, l'ASX a une légère touche esthétique qui concerne le modèle a commencé à vendre en 2010, et peut être confondue avec une relative facilité. 
La calandre est moins imposante et moins de feuilles montrer ce genre de gars "jet-fighter" la conception (ils ont appelé ça), il est comme plus raffiné, il y a aussi en plastique moins noir en vue. feux de jour à LED sont en forme de boucle, remplacé en 2014 avec une garniture chromée et entourent les feux de brouillard. 
Dans ce modèle, le KAITEKI, les feux de croisement sont au xénon, bien que rester longtemps halogène.


Il dispose de deux cousins ​​français, Citroën C4 Aircross et Peugeot 4008


Les roues de 18 pouces sont une nouveauté de l'année dernière au milieu et les modèles supérieurs et de protection en plastique noir qui améliore la roue avec plus d'intensité. 
L'unité de test correspond à environ Bridgestone Dueler H / P Sport 225/45 R18 en taille, qui sont de toute évidence pour une utilisation sur l'asphalte. 
Une version de ce moteur avec transmission intégrale, mais avec un équipement moins abondante, Mouvement, 2200 euros de plus que l'équivalent 2RM, et laisse à 200 euros de moins que le KAITEKI testé.


Il a une garde au sol plus que suffisant, 180 mm, compte tenu de la voiture que nous parlons, un haut tourisme. 
Elle possède un angle de 20 degrés, l'une Vental 19 degrés, et une sortie de 32 degrés. 
Ni est-ce un SUV ni destiné à être, mais il a une certaine facilité pour la conduite en dehors des routes asphaltées. Contrairement à d'autres occasions, je ne l'ai pas essayé, dans ces circonstances, je conduisais comme tout SUV urbain, et non taché de boue en peu de temps. Il est équipé d'un toit ouvrant panoramique, et camoufle les barres de galerie de toit pour aller tout en noir.


[Section label = "Transporteur" anchor = "Transporteur"]


habitacle


Qui est cette voiture, car il cherche plus d'espace que dans un format compact, mais l'ASX ne sera pas remarquer des différences énormes, au-delà de la position d'achat de conduite légèrement plus élevé. 
Je ne pense pas beaucoup plus grand dans une Lancer, bien que les grandes personnes peuvent aller en vrac dans la voiture, si plus de quatre. 
Le cinquième passager n'a pas beaucoup de largeur de siéger, mais la place est utilisable par pelucheux bien qu'il est repliable. 
L'appui-tête est juste pour ceux qui dépassent 1,7 mètres de haut, et le tunnel central est légèrement surélevé.


Juste changé: le volant et la console centrale; le reste est presque égale


L'intérieur de l'ASX est généralement bien construit, bien que l'unité de test j'ai entendu des bruits qui semblent provenir du tableau de bord, peut être un détail de l'unité sous test. En outre, plus de grillons ne sont pas respectées, et quand la stéréo avec haut-parleurs watts Rockford Fosgate libère pas vibrer les panneaux de porte tellement bouleversé, compréhensible seulement. Par ailleurs, la stéréo est le repera (710 watts neuf haut-parleurs), il est entendu en regardant les photos du tronc, avec une énorme boîte de basse.


Presque tous les plastiques sont durs comme des rochers, sauf pour certains légèrement rembourrés trouvé sur le dessus et côté à l'autre en traversant le tableau de bord. 
La vérité, manque quelques détails de qualité, tels que les diapositives de fonds en caoutchouc, ou tapissé dans la boîte à gants ou d'un centre. 
En fait, dans le coffre central, quand nous ouvrons, nous allons voir les vis visibles. 
Dans ce domaine, il existe une sortie et un connecteur USB. 
Si le couvercle est fermé, vous pouvez laisser le câble sans peine de charger un téléphone mobile à l'extérieur de cet espace. 
Le gant a retardé l'ouverture, le refroidissement, la plume de l'espace, et une capacité suffisante.


Continuons, il y a plus de détails qui nuisent un peu ensemble. Le rétroviseur central un cordon d'alimentation, ce qui pourrait bien avoir dissimulé un peu mieux.
 A gauche du tableau de bord est un bouton qui dit "INFO", qui alterne les fonctions de l'ordinateur de bord. Engage à retirer une main de la roue, Dieu merci qui ne sont pas dans le centre de la planche. 
L'écart que le lecteur de roue de sélection, autour de la tour, est inutile, laissez simplement qu'il se produit pour moi il une ou deux pièces.


Près de crochets de ceinture sont des boutons pour les sièges chauffants, discrets


Climatisation automatique, zone unique, a une triste affichage, tels que le segment des voitures A ou B. Si vous regardez les sièges avant, peut sembler manquer de grip latéral. 
Et donc, à tour de rôle tenant peu, et étant cuir réglable électriquement et je l'ai manqué le soutien lombaire. 
Les portes avant ont des trous un peu juste, et pas directement arrière. Seuls les magazines racks derrière les sièges avant peuvent contenir des objets derrière.


Ayant toit ouvrant, pas d'éclairage à l'arrière de la voiture, qui a été partiellement compensée par l'éclairage LED autour du contour du toit, ce qui est impossible. me convainc pas non plus que la pédale d'accélérateur est légèrement en saillie, mieux serait une table. Il est dommage, parce que le repose-pieds gauche est énorme, on pourrait presque conduire avec des chaussures de clown. En toute justice, il faut dire que la position du pilote permet à de nombreux règlements entre le volant, les ceintures de sécurité et la hauteur ne vont pas être tous les chicots.


Les principales sources de bruit sont des pneus et de l'air, le moteur est pas gênant jusqu'à ce qu'il passe au-dessus des vitesses légales, à savoir, à partir de 3000 RPM dans un long mars. 
En général, il est très bien isolé, est pas le diesel ennuyeux typique, même si elle a une certaine marge d'amélioration. 
La question du bruit est relative, la stéréo peut couper tout, il suffit de choisir quelques bons négros ne fonctionnent à ces haut-parleurs.


Par ailleurs, puisque je parle de la stéréo, il est un paravent double contact DIN 7 ", qui découvre un lecteur de carte SD et un disque optique CD. 
L'opération est simple, la pitié est un peu à réaction lente et a une interface obsolète tirant. dans ce modèle n'a pas atteint des solutions de connectivité avancées, a été ancré dans l'année a commencé à vendre, 2010. 
Lors de la sélection de marche arrière, voir l'image de la caméra arrière.


Nous terminons cette partie avec le tronc. 
Il est de ne pas tirer des roquettes, a 416 litres au-dessus d'un C-segment compact, mais il n'a pas plus de place qu'un bon salon. 
Par ailleurs, la berline Lancer était seulement 16 litres de moins démarrage. 
Si l'on enlève le plateau inférieur, nous trouver un peu plus d'espace et des outils pour réparer une crevaison, car il n'a pas de roue de secours. 
Il dispose d'un crochet à la izquiera et de l'éclairage, mais il n'y a pas longtemps.


Mitsubishi ASX


[Section label = ancre "technique" = "technologie"]


Mitsubishi ASX


technique


L'ASX est basé sur la même plateforme que Outlander et Lancer. 
Le moteur de cette version, DI-D 160, est le remplacement de la précédente 180 DI-D. 


Au lieu d'utiliser un moteur origine Mitsubishi, l'origine est PSA, avec une réduction des déplacements et seulement un couple de moins CV 114 au total. 


Jusqu'à ce que nous avons pris un coup d'oeil à la fiche de données a été convaincu de la conduite d'un 1.8, tire bien et est bien isolé. J'ai conduit un peu seront 1.6 HDi au cours des 12 dernières années ...


Rend un couple maximal de 270 Nm à 1.750 RPM. La boîte de vitesses manuelle six rapports avec une touche mécanique et des chemins très marqués dans les couloirs. Les gens qui aiment ça, comme un serveur, opèrent un levier avec une touche, vous allez adorer. Hyundai Tucson dans un Nissan Qashqai ou vont remarquer plus d'isolation en déplaçant le levier. Le système Stop & Start fonctionne le plus souvent dans plusieurs de ses rivaux, même à froid, bien qu'il manque de douceur pour arrêter et démarrer le moteur.


Le changement de moteur a été fait pour se conformer à la réglementation Euro 6. Homologa consommation de 4,6 l / 100 km, un peu plus de 180 DI-D, mais est exonérée d'impôt. En sixième vitesse à 120 km / h, il est laminé à environ 2500 RPM, un taux légèrement élevé, mais présente l'avantage que le moteur génère bien plus de chaleur, et à long terme devrait donner moins de problèmes avec les systèmes anti-pollution. Avec ce moteur ne peut pas se qualifier pour la transmission automatique.


[Section label = "Driving" anchor = "Driving"]






conduite


Avec 114 sobrados hp allons sur pratiquement toutes les routes en Espagne, même légèrement au-dessus des limites de vitesse légales. Au-delà, vous ne pouvez pas demander l'impossible. Pour le type de voiture, il est, je ne l'ai pas manqué de puissance, le châssis ne pleure un propulseur plus disposés. Au-dessus de 2.3 a un 150 ch (220 DI-D), la pitié est élevé comme un modèle haut de gamme avec une version unique qui a une prime de plus de 5000 euros pour la transmission intégrale et boîte automatique.


Sur le papier, le 1.6 turbo source de moteur diesel PSA est plus lent que le 1,8 source de Mitsubishi, compréhensible en réduisant les déplacements. Pour l'écrasante majorité de la population marche vous devez marcher, et dans une maison mesurant 80 à 120 km / h en quatrième gratté ses 9 secondes, ce qui est pas mal, presque comme un compact. Je ne l'ai pas remarqué qu'il était trop lourd pour aller avec des rouleaux de 18 pouces.


Si nous kilomètres, mieux, demander la révision tous les 20.000 km ou d'un an
D'autre part, il a une consommation très contenu à leur taille et leur poids. Vous pouvez obtenir partiels 4-5 l / 100 km avec peu de difficulté, dans l'épreuve totale est restée à 5,5 l / 100 km, une moyenne de 61 km / h. 1.100 kilomètres peuvent être faits par dépôt, étant donné que détiennent 60 litres. Les gens qui aiment ravitaillé une fois ou deux fois par mois, en ce sens, ne déçoit pas. Quoi qu'il en soit, l'Outlander 150 ch ne dépense pas beaucoup plus, il est conforme à 6,5 l / 100 km.


Il est difficile de laisser déraper sur l'essieu avant, le moteur est pas aussi forte, et l'Outlander est plus perceptible oui, sont 110 Nm de couple. La livraison de puissance est relativement doux, mais si nous accélérons fortement de faible préavis de régime qui pousse beaucoup sur le fond du compte-tours, mais rapidement se dégonfle jusqu'à. Calme sur le front occidental à cet égard. Les marches ne sont pas excessivement long ou le moteur vont souffrir.


La suspension entièrement indépendante, dispose d'un ajustement raisonnable entre le confort et l'efficacité, il reçu quelques retouches avec le restyling. Il montre un peu plus lourd qu'un compact, mais pas le SUV typique qui ne se sent pas comme conduire dans la zone des courbes. manque seulement un point d'agilité dans les changements d'appui, et une adresse un peu plus précis et direct. Si nous voulons accélérer le virage de la vitesse, il aura tendance à sous-virer, et si nous sommes brusquement, de fortes corrections de recevoir le contrôle de la stabilité. Il permet un peu de joie, de temps en temps, mais pas un but essentiel.


Manque toute aide à quitter le tarmac au-delà de contrôle de la traction
À ce stade, ils manquent des aides à la conduite comme un avertissement involontaire détecteur de franchissement de ligne ou de la fatigue, les choses qui sont inventées déjà. Par contre, qui veut conduire dans un sens puriste, pas besoin de chercher beaucoup plus. Aussi m'a laissé très satisfait la conduite de nuit, phares au xénon éclairent très bien, même si un tableau LED avec caméra frontale ferait mieux.


[Section label = "Conclusions" ancrage = "Conclusions"]


conclusions


En bref, nous sommes confrontés à une voiture "rond" qui répond à ce qui est attendu dans le segment, sans fanfare. Bien qu'elle ne soit pas un ami de ce type de voiture, m'a passé comme le CX-5, il est devenu test de la semaine plus supportable, car il est plus orientée à conduire pour ceux qui peuvent apprécier cela. Évidemment, je voudrais plus comme la berline, et le corps de la Lancer, mais le marché demande ce qu'il demande.


Ne blâmez pas l'excès d'importateur d'apporter une telle gamme étroite, il est adapté à ce que les gens demandent: presque tous les roues motrices avant et diesel. Le 115 ch essence est une option pour certains qui se déplacent, ou ne veulent pas savoir quoi que ce soit à propos de l'huile. Comme atmosphérique devra jouer souvent changer, qui veut forcer avec moins de changements à chercher diesel ou oui.


Sans avoir conduit la 180 DI-D avec le moteur précédent, je ne peux pas dire que l'aggraver ou 1.6 améliorer la situation, mais je pense que c'est un substitut raisonnable. 
Il est logique que les synergies avec PSA avantage, car de la même usine C4 Aircross partent et 4008, qui, d'ailleurs, ne sont pas aussi faciles à voir là-bas. Les gens sont préférant l'original.
 La marque offre une garantie de cinq ans sans payer plus, ou 100.000 km, selon la première éventualité.






Javier Costas | 9 juin 2016 à

“Je me lève aussi facilement du pied gauche que du pied droit : je ne fais pas de politique.”
Pour connaître la vérité sur les vrais chiffres et ou passe nos impôts/Taxes etc :
http://www.ifrap.org/
Trop d'impôt tue l'impôt : http://www.contribuables.org/
Il était une fois un arbre
https://www.youtube.com/watch?v=E8udIbKmZ84
"Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens!" ( M Audiard)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2016 - 09:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du MITSUBISHI ASX / PEUGEOT 4008 / CITROEN C4 AIRCROSS Index du Forum >>> ASX II relifté 2012 / 2013 / 2014 / Relifté 2016 >>> ASX relifté 2012/2013 >>> Les essais Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Styles & Casino en ligne © 2001, 2008 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thme ralis par SGo